Qu’est-ce qu’un rachat de cotisations LPP ?

Les cotisations au 2e pilier sont obligatoires pour tous les salariés ayant un revenu de plus de CHF 21’330 (en 2019) et qui sont âgés de plus de 18 ans. Une large majorité des citoyens est touchée par le 2e pilier et donc par les rachats LPP. Toutefois, le sujet des rachats est relativement peu connu.

De nos jours, il est fréquent que des lacunes de prévoyance surviennent, entre autres, à la suite d’un divorce, d’une période de chômage, d’un changement d’employeur, d’une augmentation ou une baisse du revenu ou encore d’une cessation de l’activité salariée.

Le rachat de cotisations de prévoyance professionnelle a pour but de compenser des lacunes par un ou plusieurs versements.

Comment effectuer des rachats LPP ?

Afin de connaître les possibilités de rachat, qui sont différentes d’une caisse de prévoyance à l’autre, il suffit de contacter sa propre caisse. Le montant de rachat disponible vous sera communiqué après avoir transmis quelques renseignements. Ensuite, nous vous conseillons d’analyser plusieurs points : âge, situation personnelle, montant de rachat possible, liquidités disponibles, etc. afin d’optimiser les rachats.

Pourquoi effectuer des rachats LPP ?

Les avantages du rachat LPP sont multiples, il permet entre autres :

  • d’augmenter son avoir de vieillesse
  • d’améliorer les prestations de vieillesse futures
  • d’améliorer les prestations invalidités et décès selon le plan de prévoyance
  • de déduire entièrement ces montants du revenu imposable.

Comme le rachat est entièrement déductible du revenu imposable, le législateur a introduit quelques restrictions :

  • les avoirs du 3e pilier a, ainsi que les prestations de libre passage non versées à la caisse de pension de l’assuré sont pris en compte dans le calcul de la somme maximale pour le rachat.
  • l’intégralité des versements anticipés pour l’acquisition d’un logement doit être remboursée avant de pouvoir effectuer des rachats volontaires.
  • durant les 3 ans qui suivent le rachat, il est impossible de toucher sous forme de capital les prestations découlant du rachat. Si l’assuré désire retirer son avoir sous forme de capital, il devra rembourser la part d’impôt économisée par le rachat.

Vous êtes employeur ?

Selon les règlements des caisses de pension, l’employeur a également la possibilité d’effectuer un rachat volontaire afin d’améliorer les prestations de son personnel ou d’un groupe de salariés. Ces versements sont alors considérés comme du salaire et donc seront soumis aux charges sociales.

Vous êtes indépendant ?

Les rachats de cotisations peuvent être très intéressants pour les indépendants.

En effet, il est fréquent qu’après plusieurs années en tant qu’indépendant non affilié au 2e pilier, les possibilités de rachat soient élevées.

Pour cela, il faut demander une affiliation facultative au 2e pilier et se renseigner sur la capacité de rachat.

Généralement, il est possible de planifier sur plusieurs années les rachats afin d’économiser des charges fiscales.

Attention toutefois, l’affiliation au 2e pilier a pour effet de limiter les cotisations au 3e pilier A à CHF 6’826 (pour 2019) par année, montant identique pour toutes les personnes affiliées à une caisse de pension.

Les rachats de cotisations LPP peuvent être très intéressants, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre caisse de prévoyance quant aux montants de rachats possibles et nous restons à votre disposition pour une analyse de votre situation.

Qu’est-ce qu’un rachat de cotisations LPP ?
Les cotisations au 2e pilier sont obligatoires pour tous les salariés ayant un revenu de plus de CHF 21’330 (en 2019) et qui sont âgés de plus de 18 ans. Une large majorité des citoyens est touchée par le 2e pilier et donc par les rachats LPP. Toutefois, le sujet des rachats est relativement peu connu. De nos jours, il est fréquent que des lacunes de prévoyance surviennent, entre autres, à la suite d’un divorce, d’une période de chômage, d’un changement d’employeur, d’une augmentation ou une baisse du revenu ou encore d’une cessation de l’activité salariée. Le rachat de cotisations de prévoyance professionnelle a pour but de compenser des lacunes par un ou plusieurs versements.

Comment effectuer des rachats LPP ?
Afin de connaître les possibilités de rachat, qui sont différentes d’une caisse de prévoyance à l’autre, il suffit de contacter sa propre caisse. Le montant de rachat disponible vous sera communiqué après avoir transmis quelques renseignements. Ensuite, nous vous conseillons d’analyser plusieurs points : âge, situation personnelle, montant de rachat possible, liquidités disponibles, etc. afin d’optimiser les rachats.

Pourquoi effectuer des rachats LPP ?
Les avantages du rachat LPP sont multiples, il permet entre autres :

  • d’augmenter son avoir de vieillesse
  • d’améliorer les prestations de vieillesse futures
  • d’améliorer les prestations invalidités et décès selon le plan de prévoyance
  • de déduire entièrement ces montants du revenu imposable

Comme le rachat est entièrement déductible du revenu imposable, le législateur a introduit quelques restrictions :

  • les avoirs du 3e pilier a, ainsi que les prestations de libre passage non versées à la caisse de pension de l’assuré sont pris en compte dans le calcul de la somme maximale pour le rachat.
  • l’intégralité des versements anticipés pour l’acquisition d’un logement doit être remboursée avant de pouvoir effectuer des rachats volontaires.
  • durant les 3 ans qui suivent le rachat, il est impossible de toucher sous forme de capital les prestations découlant du rachat. Si l’assuré désire retirer son avoir sous forme de capital, il devra rembourser la part d’impôt économisée par le rachat.

Vous êtes employeur ?
Selon les règlements des caisses de pension, l’employeur a également la possibilité d’effectuer un rachat volontaire afin d’améliorer les prestations de son personnel ou d’un groupe de salariés. Ces versements sont alors considérés comme du salaire et donc seront soumis aux charges sociales.

Vous êtes indépendant ?
Les rachats de cotisations peuvent être très intéressants pour les indépendants.
En effet, il est fréquent qu’après plusieurs années en tant qu’indépendant non affilié au 2e pilier, les possibilités de rachat soient élevées.
Pour cela, il faut demander une affiliation facultative au 2e pilier et se renseigner sur la capacité de rachat. Généralement, il est possible de planifier sur plusieurs années les rachats afin d’économiser des charges fiscales.
Attention toutefois, l’affiliation au 2e pilier a pour effet de limiter les cotisations au 3e pilier A à CHF 6’826 (pour 2019) par année, montant identique pour toutes les personnes affiliées à une caisse de pension. Les rachats de cotisations LPP peuvent être très intéressants, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre caisse de prévoyance quant aux montants de rachats possibles et nous restons à votre disposition pour une analyse de votre situation.